Page d'accueil

  1. Techniques de massage bien-être

  2. Conseils pratiques

  3. Relation d’Aide par le Toucher

  4. Charte

  5. Tarifs

  6. Mon parcours

  7. Accueil des clients

  8. Contact


Vous avez dit massage?


Les différentes relaxations par le toucher que je vous propose (non thérapeutiques, sans aucune manipulation et sans but de prévenir ou de rétablir l’altération des capacités fonctionnelles), ne relèvent pas du monopole des masseurs kinésithérapeutes.

Si vous recherchez ce type de rééducation préventive ou curative, je vous invite à consulter un masseur kinésithérapeute ou un ostéopathe.

Certaines organisations, dont la Fédération Française des Masseurs Kinésithérapeutes Rééducateurs, ont poursuivi en justice quelques praticiens en massage de relaxation pour exercice illégal de la profession de masseur kinésithérapeute.

Pour cette pratique, nous serions donc contraints de n’utiliser que des termes détournés : « modelage », « relaxation corporelle », « détente par le toucher ».

La loi française sur ce sujet n’est pas très évidente pour un non-initié, mais, en s’appuyant sur les textes législatifs, les dernières jurisprudences (y compris en décembre 2009) ont débouté les kinésithérapeutes constitués partie civile.

Dans la législation française, l’article 1 du décret n° 96-876 du 08 octobre 1996 stipule :

« La masso-kinésithérapie consiste en des actes réalisés de façon manuelle ou instrumentale, notamment à des fins de rééducation, qui ont pour but de prévenir l’altération des capacités fonctionnelles, de concourir à leur maintien et, lorsqu’elles sont altérées, de les rétablir ou d’y suppléer. Ils sont adaptés à l’évolution des sciences et des techniques ».

L’article 3 dudit décret qui définit le massage stipule :

« On entend par massage toute man½uvre externe réalisée sur les tissus dans un but thérapeutique ou non, de façon manuelle ou par l’intermédiaire d’appareils autres que les appareils d’électrothérapie, avec ou sans l’aide de produits, qui comporte une mobilisation ou une stimulation méthodique, mécanique ou réflexe de ces tissus. »

Il résulte de la combinaison de ces deux textes que le monopole des masseurs kinésithérapeutes sur l’acte de massage est limité au massage, thérapeutique ou non thérapeutique, qui vise à prévenir ou à guérir.


Il n'y a pas de mal à faire du bien.